Les Alentours | La Bastide des Pignes - chambres d'hôtes verdon

Les Alentours

Un territoire …

A cheval sur les départements des Alpes de Haute Provence et du Var, le Parc naturel régional du Verdon s’étend sur une surface de 180 000 hectares.

Traversé par la rivière nommée Verdon, c’est un territoire rural, agricole fort attractif en matière de tourisme de par sa richesse patrimoniale et découpé en 7 paysages forts en caractère :

•    L’Artuby
•    Lac de Sainte-Croix
•    Les Gorges du Verdon
•    Lacs et montagnes du Verdon
•    Le Plateau de Valensole
•    Les Collines du haut Var
•    Lacs et Gorges du bas Verdon

Un village …

Nous sommes localisés à Régusse à la croisée des voies qui mènent de Gréoux les Bains à Draguignan et de Brignoles à Moustiers Sainte Marie. Ce village varois jouit d’un calme provençal inégalable et adhère à la charte du Parc Naturel Régional du Verdon. Les vestiges d’un château médiéval, un clocher de tuiles vernissées, une Place de l’Horloge élégante où bruisse une fontaine, un cours ombragé où flânent les touristes et s’affrontent les joueurs de pétanque, voilà qui constitue pour Régusse un décor bien provençal.
Aux abords  du village, deux moulins (XII et XIIIe siècles) habilement restaurés constituent un autre point d’intérêt. L’un deux à retrouvé ses ailes et se visite tout l’été, vous y découvrirez un mécanisme impressionnant, abrité sous un toit de tuiles de cèdres. Au mois d’août s’y déroule la Fête des Moulins, et à cette occasion quelques sacs de farine sont encore fabriqués.

Un lac …

Plus grand des lacs du Verdon couvrant une superficie de 2200 ha, le lac de Ste Croix est devenu un lieu touristique très fréquenté. Encadré des collines du Haut Var et du plateau de Valensole où vous trouverez d’immenses champs de lavande, il propose ses eaux turquoise aux plaisirs nautiques. Vous pouvez vous y baigner, y faire de la voile, du bateau, du pédalo et remonter ainsi l’entrée des gorges du Verdon qui l’alimente.
Les sentiers qui cernent le lac vous proposeront de superbes randonnées dans les senteurs de Provence. Vous profiterez ainsi d’un endroit calme, serein, idéal pour passer de bons moments en famille et découvrir la région.

Des gorges …

Réputées pour former le plus haut canyon d’Europe, les gorges du Verdon s’étendent entre les Alpes de Haute Provence et le Var. Etroites et profondes, on peut en faire le tour complet, d’Aiguines au pont de l’Artuby puis Trigance et  Moustiers Sainte Marie.

Des truffes …

Le Haut Var, par son altitude moyenne, son climat chaud et sec, son sol peu profond et calcaire et plus particulièrement la région d’Aups  sont reconnus comme « grand cru » de la truffe en France.
Troisième département pour sa production, le Var produit 1,5 tonnes de truffes par an. Il est devenu tout naturellement le terroir de prédilection de la truffe noire.
« Diamant parfumé », « perle noire », « belle ténébreuse » ou encore « l’impératrice souterraine », les surnoms ne manquent pas pour décrire l’intensité exquise de ces arômes et l’aura mystérieux qui entoure depuis des siècles déjà, ce champignon tantôt vénéré, tantôt diabolisé.
La truffe dans le Var, c’est tout une histoire… Venez découvrir ses marchés, ses fêtes, son folklore.

Une faïence de notoriété européenne …

Présent à Moustiers dès le Moyen Âge, l’art de la céramique a considérablement évolué depuis. On ne fabriquait alors que des objets en terre vernissée, dans les tons naturels de vert et brun. On doit l’essor de cet art à Pierre Clérissy, à qui un moine italien de passage au Monastère de la Communauté de Lérins confia le secret de l’émail blanc (faïence stannifère) en 1668. Louis XIV ayant ordonné que la vaisselle d’or et d’argent soit fondue pour renflouer le trésor royal, la faïence de Moustiers acquit dans les cours d’Europe une notoriété de premier ordre.
La mode de la porcelaine et de la faïence anglaise met un terme à deux siècles d’activité ininterrompue. En 1927, Marcel Provence rallume un four du village dans le but de redorer son image de grande cité de la faïence dans le monde entier. On compte aujourd’hui une vingtaine d’ateliers et un musée qui lui sont dédiés, ils perpétuent et renouvellent cet artisanat traditionnel pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Une station thermale …

Découverte par les romains qui en firent la recherche en creusant un puits profond, la réputation de la source thermale de Gréoux les bains tomba en désuétude concomitamment avec la gloire des Romains.
L’invasion des barbares du Nord et celle des Sarrasins firent entièrement oublier les vertus des eaux de cette fontaine qui ne retrouva sa célébrité qu’au cours du XIIème siècle.
Possession des Templiers, les derniers seigneurs de Gréoux eurent le talent d’attirer nombre de chevaliers français qui, lors des croisades, avaient pris l’habitude de s’y baigner. Les guerres intestines qui pendant plusieurs siècles endeuillèrent la Provence, ravagèrent cet établissement précieux pour la santé.
Après une longue période d’oubli, les Thermes furent relancés à la fin du XVIIème siècle, et Pauline Borghèse, sœur de Napoléon, y séjourna à plusieurs reprises.
Aujourd’hui encore, Gréoux les bains apporte ses bienfaits en rhumatologie et dans le traitement des affections des voies respiratoires.


Powered by WordPress | Visit BestInCellPhones.com for Free Verizon Cell Phones | Thanks to iCellPhoneDeals.com, MMORPG Games and Conveyancing - Traduction juridique